Votre qualité d’écoute reflète t-elle la qualité de vos relations ?

Développée à partir des travaux de Carl Rogers, psychologue américain (précurseur des techniques non directives), l’écoute active consiste à écouter l’autre attentivement et de façon non directive, instaurer confiance, respect et empathie avec son interlocuteur afin que ce dernier s’exprime en toute liberté, sans crainte de jugement hâtif et sans pression.

Savoir écouter, c’est être capable de focaliser toute son attention sur l’autre pour saisir chaque bribe du message transmis, que ce soit verbal ou non verbal. 

5 clés pour ce faire :

✅ être pleinement disponible ;
✅ instaurer un climat de confiance ;
✅ se mettre à la place de son interlocuteur ;
✅ écouter au-delà des mots ;
✅ reformuler. 

La reformulation est une clé importante à l’écoute active ayant pour objectif de vérifier et de valider que, ce que vous avez entendu est bien ce qu’il dit.
La reformulation est une pratique de communication qui consiste à formuler des pensées de façon plus claire. Elle ne cherche pas à faire parler davantage son interlocuteur, ni à le convaincre. En cela, elle serait assimilable à l’asservité.

Une aide efficace : la C.N.V.

Formée en Communication Non Violente par Soad Grosdemange en 2016, j’ai intégré l’importance du bien-vivre, évoqué par la célèbre citation suivante :

Le commencement de bien vivre, c’est de bien écouter.

Plutarque

Toutefois, il existe un travers majeur que j’ai pu vivre et constaté de nombreuses fois lors de mon stage en communication bienveillante (n’oublions pas le pouvoir des mots et sa portée vibratoire, c’est pourquoi je privilégie la communication bienveillante à non violente) :

Celui de projeter son vécu ou son interprétation sur ce que dit l’autre. Autrement dit, nous cherchions à expliquer, à conseiller en interprétant à travers notre filtre, à travers notre histoire. Et c’est normal parce que, souvent, les propos entendus font écho en nous (ça me fait penser à…). 

C’est là une autre difficulté de l’écoute empathique : apprendre à se décentrer. Sinon, le risque est de passer à côté de ce que l’autre nous dit vraiment. Mais lorsque nous souffrons d’une blessure de l’abandon ou de la trahison, il nous est impossible d’être disponible authentiquement pour l’autre.

Il y a urgence à vivre, urgence à alchimiser nos blessures karmiques, urgence à guérir.

Sandrine Gauthier

Lorsque vous êtes en écoute ou empathie, vous ne dirigez pas, vous suivez. Ne faites rien, soyez simplement là. Votre présence est le cadeau le plus précieux que vous puissiez offrir à un autre être humain. 

Empathie

“Une oreille attentive est exceptionnelle aussi bien pour celui qui écoute que pour celui qui parle. Lorsque nous sommes reçus à coeur ouvert, sans être jugés, qu’on nous écoute d’une oreille intéressée, notre esprit s’ouvre.” Sue Patton Thoele.

Pourquoi est-il si difficile de pratiquer l’écoute active ?

Ce qui était naturel en nous a été coupé. Il nous faut réapprendre à sentir et à nager dans notre environnement. Or nous n’écoutons plus pour écouter mais à préparer ce que nous allons dire pour répondre.
Nous sommes comme des poissons hors de l’eau, hors de notre milieu naturel. Les poissons justement, ressentent l’eau physiquement. Ils agissent et réagissent en fonction des courants, des mouvements autour d’eux, de la température et des ondes émises par les cours d’eau ou de l’océan.
Notre environnement est pareil à l’eau : il est empli d’informations subtiles mais nous n’y prenons pas garde. Pourtant, notre corps réagit à ces informations et nous parle. Ce sont ces clefs émotionnelles qu’il faut utiliser.
Si je me coupe de mon corps, de mes émotions, de mes besoins, comment puis-je être à l’écoute de l’autre ?

🙌 Conte à méditer 🙌

Face à l’océan, l’être est souvent envahi d’un sentiment de paix, parfois d’une plénitude presque sensuelle.
Dès que l’homme regarde la mer, il communique avec son âme et avec l’âme du monde.
Lorsque nous ressentons l’océan, nous nous trouvons face à notre miroir.
Nous ressentons l’infini, l’illimité.
Nous avons la possibilité de communiquer avec tout, comme les océans qui relient les continents entre eux.
L’être humain découvre que son silence face à la mer lui ouvre une richesse infinie, une multitude de sensations :

  • Le silence intérieur devient richesse ;
  • Le silence devient créateur ;
  • Le silence devient Vie.
Baleine hypnose

Lorsque nous écoutons l’océan, sur la plage, le clapotis de l’eau, les vagues apportent tout en douceur, leur musique.
C’est la même chose pour notre silence intérieur.
Et en oubliant les mots, c’est notre musique intérieure qui se met à chanter.
Le silence devient message du coeur de soi-même, aide au quotidien, écoute et respect de notre âme.
Le silence intérieur est celui qui nous convie à nous entendre enfin et à saisir les murmures de notre ÊTRE.

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  

Sandrine

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post comment