L’Hypnose Humaniste

L’Hypnose Humaniste est plus qu’une technique thérapeutique douce, efficace et pérenne. Vous êtes pleinement conscient·e de ce qui se passe et contrôlez la situation tout en étant acteur·trice de la transformation qui s’installe au plus profond de vous. Vous trouvez en vous les clés pour vous libérer de ce qui vous fait souffrir.



L’Hypnose Humaniste se distingue ainsi des autres formes d’hypnose par l’état modifié de Conscience qu’elle engendre.
Il ne s’agit plus d’un état pouvant ressembler au sommeil mais au contraire d’un état de conscience augmentée, en ouverture, qui casse la fracture naturelle entre conscient et inconscient.

Si la nature de l’hypnose traditionnelle est la dissociation, en Hypnose Humaniste le thérapeute cherche à réunifier la personne, c’est-à-dire, à combler la cassure conscient / inconscient.

La personne prend comme une « nouvelle conscience » de ce qui se passe en elle, de ce qui ne va pas.

Elle le décrit au thérapeute qui la guide pour y remédier par elle-même, avec un langage direct, grâce à un travail sur l’inconscient par le biais de la Conscience. La personne reprend la maîtrise de sa vie en agissant sur elle-même par elle-même.

L’Hypnose Humaniste : origine, définition et principes

Humaniste parce qu’elle s’intéresse à l’Humain ! 

L’humanisme est un courant culturel européen qui atteint son apogée à l’époque de la Renaissance. Ce courant culturel se particularise par sa position philosophique focalisée sur l’humanité.

Le courant Humaniste a pour objectif d’aider d’abord chaque individu, puis toute l’humanité, à améliorer sa condition de vie. Ce courant oeuvre pour l’accessibilité à toute forme de savoir pour tous sans exception.

L’humanisme est donc indifférent à l’origine, au niveau social ou hiérarchique d’un individu. Quelques personnages clés ont été de fervents représentants de l’Humanisme, comme par exemple Ficin, Lefèvre d’Etaples, Erasme et le Pic de la Mirandole.

Cette dernière évolution de l’hypnose propose de mieux comprendre la vie, le rôle de chacun et intègre à sa pratique la notion de Conscience (majuscule, comme étant à l’origine de tout).
Le rôle du thérapeute est de recourir à cette Conscience afin d’agir sur les lésions de l’inconscient. Ici, le thérapeute n’est qu’un guide car le patient est le seul auteur des changements et de son développement.

L’investissement du patient est primordial. Il est impératif que le désir de changement soit sincère et profond, décidé par lui et pour lui.


Vous n'êtes qu'à un doigt, qu'à un pas, qu'à une idée, de vous engager sur le boulevard de la Beauté dans votre vie.

Les techniques traditionnelles d’hypnose visent la dissociation. Autrement dit, les sujets en séance d’hypnose ne sont pas conscients de ce qui se passe, ils sont sensibles aux suggestions du thérapeute. Ils plongent passivement dans leur inconscient.

Qu’est-ce que la conscience augmentée ?

A contrario, l’Hypnose Humaniste permet de s’ouvrir activement à davantage de conscience. Le thérapeute procède à des techniques associatives où rien n’échappe au patient… Ce phénomène est appelé État de Conscience Augmentée.

Lâcher prise n'est pas un signe d'abandon, mais d'une prise de recul pour laisser une situation respirer.

Le rôle du praticien est de guider le sujet à déployer ses propres ressources et trouver ses propres solutions.


La particularité de l’hypnopraticien·ne recourant à l’Hypnose Humaniste se trouve dans la priorisation de l’étude du sujet sous tous ses aspects, que ce soit au niveau physique, émotionnel, intellectuel ou spirituel.
Parallèlement à cela, l’hypnose prend également en considération l’environnement dans lequel le patient est inséré : sa place au sein de sa famille, dans son univers professionnel et social.

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •